Tout vivra partout où parviendra le torrent,
Everything Shall live whither the river cometh.

Rechercher sur ce site
De tous les continents, c’est en Afrique que le système éducatif est totalement étranger à la culture des populations. Certes, l’école occidentale n’est pas l’Éducation durable mais elle a l’avantage de dériver de son milieu écologique. En effet, ce qui est enseigné à l’école, l’élève le vit au quotidien. C’est sa culture. La mal éducation en Afrique semble si profonde qu’aucune réforme ne peut aboutir. Non seulement que la langue soit le principal véhicule d’une culture mais le pire c’est que l’éducation contient des éléments encore plus subtiles qui ne s’aperçoivent pas à l’œil nu.
L’alphabet, les chiffres, les représentations, les croyances, les valeurs, les accomplissements, l’histoire, la géographie, les peurs, le vécu, les traditions, les phobies, les facteurs héréditaires… produisent toujours dans chaque contrée un milieu écologique inimitable. Tout individu qui s’y immerge subit une profonde transformation, autrement dit il perd un état originel 1 au profit d’un état hérité 2 incompatible avec le milieu écologique originel. Dans le domaine du dressage des animaux, on comprend facilement que les animaux domestiqués perdent automatiquement leurs propriétés essentielles. Toutefois, un Africain peut réussir brillamment ses études dans le système d’éducation importé de l’occident mais il ne sera jamais un acteur du développement durable. Il peut y contribuer de diverses manières mais il est perdu dans son propre développement culturel. Si l’on considère que le travail est le seul véritable facteur de production, on comprend alors en quoi la colonisation de l’Afrique, en particulier, malgré ses nobles intentions, fut une véritable catastrophe écologique que des esprits honnêtes songent à le reconnaitre aujourd’hui. Une certaine réparation de ce grand dommage demeure indispensable. Seul le prisme du développement durable rend si béantes ces fractures culturelles et écologiques. Aucune thérapie hypnotique collective ou individuelle ne peut venir à bout de telles fractures. Seul un système d’Education durable peut corriger profondément et rapidement ce système de choses et remettre l’Afrique dans son milieu écologique originel et ensuite sur les rails du développement durable d’où elle a été violemment détournée par la pénétration occidentale. En l’absence d’un système d’Education durable, il faudra attendre peut être la 17ème génération pour voir enfin le système d’éducation importé cesser d’engendrer des monstres apatrides en Afrique. Un peuple d’écossais peut coloniser un autre peuple d’écossais et y réussir, les zoulou peuvent coloniser les yoruba ou les wolof etc, mais qu’y a- t-il de commun entre le milieu écologique d’un Gaulois et celui d’un Wolof? De toute l’histoire naturelle, jamais aussi funeste aventure eut tenté une espèce vivante connue. On sait par exemple que les oiseaux de différents plumages ne s’assemblent jamais. Pourquoi ? Nous avons beaucoup à apprendre sur le comportement animal si nous voulons devenir parfaits, c’est-à-dire atteindre notre épanouissement potentiel. L’Africain a beau chanter nos ancêtres les Gaulois, mais les Gaulois ne devinrent jamais ses ancêtres. En Occident, de l’école primaire à l’université, l’enseignement n’est guère éloigné de la culture de l’apprenant. Si le système éducatif occidental a besoin de quelques réformes pour atteindre le niveau de l’Education durable, l’Afrique quant à elle a besoin d’un système éducatif complètement nouveau. Tout est à refaire à moins de renoncer définitivement au développement durable.
• L’Education durable : clef de voûte du développement
Toute chose obéit à une loi et rien n’a été laissé au hasard dans l’Univers. Qu’il existe un Ordre Juste dans l’Univers et quel que soit la situation de l’Univers à un moment donné, il existe des forces supérieures qui remettront toutes choses dans leur ordre propre. Toute nation, tout peuple ne peut prospérer qu’en comprenant et maitrisant les lois de la Nature. La Vie elle-même a un but conforme à ces lois et que toute nation maximise son bonheur en se conformant à ce système de choses pré- établi. Il n’existe qu’un seul Ordre Juste, qu’une seule vraie solution à chaque situation. Des lois ont été données au Bonheur, à l’Amour, à l’Intelligence, à la force, au soleil, à la lune, à la terre, à la mer… Les lois sociales sont aussi tangibles et immuables que les lois physiques qui gouvernent l’Univers. Le Développement Durable est l’émanation de ce système de choses. Il existe un seul gouverneur suprême de l’Univers. Il possède toute la Vérité et la donne à tout homme se conformant à ses lois.. Malheureusement, beaucoup de gens ont rejeté cette Vérité ; et certains de ceux qui l’ont accepté ont changé des points de doctrine de la Science Véritable de sorte que beaucoup d’autres doctrines plus ou moins erronées coexistent actuellement avec la Vérité qui est unique. Les peuples qui ont eu une part plus importante de cette Vérité se sont développés tant bien que mal. Ces erreurs sont la cause des grands malheurs qui ont frappé la terre de temps en temps et ont atteint leur effet maximum aujourd’hui. Comme le monde obéit à des cycles, tout comme au siècle des lumières, heureusement une nouvelle ère de Paix se profile à l’horizon avec l’avènement ou le rétablissement de la Vérité de toutes choses. Les peuples, les nations et les individus qui seront bien préparés en profiteront tout comme au rétablissement au siècle des lumières, certaines nations ou individus avaient pris de l’avance sur d’autres. Ce rétablissement de la plénitude de la Doctrine du Développement Durable qui prévalait dans la Cité d’Enoch le prophète de l’Ancien Testament ou dans l’Ordre Uni de l’ère Chrétienne sera porté par l’Education Durable dont un groupe de savants classiques et néoclassiques furent les précurseurs . Aujourd’hui, les ultra-libéraux avec le paradigme d’anticipations rationnelles dominent ce courant de pensées.• L’Education en Afrique et le choc des civilisations
On sait maintenant, six décennies après les indépendances, que le niveau maximum qu’un Africain peut espérer dans le système éducatif occidental est celui d’un Organisme Génétiquement Modifié (OGM). « Un OGM est un microorganisme, une plante ou un animal dont le patrimoine génétique a été modifié par le génie génétique pour lui attribuer des caractéristique qu’il ne possède pas du tout ou qu’il possède déjà, mais à un degré jugé insatisfaisant à son état naturel ou pour lui enlever ou atténuer certaines caractéristiques jugées indésirables » ( CEST du Québec). Le comportement de ces nouveaux organismes dans l’environnement est totalement imprévisible suivant plusieurs études sur les risques pour l’environnement et l’agriculture. Les transgènes qui s’échappent des plantes modifiées et contaminent le patrimoine génétique d’autres plantes sauvages ou cultivées, ne peuvent pas être ramenées au laboratoire s’ils s’avèrent nocifs ou toxiques et vont se multiplier avec l’organisme hôte de façon incontrôlable. De même, la science nous apprend que la perception d’un individu est déterminée, en partie, par son environnement social et que cette perception commande la production d’hormones responsables de certaines réactions de l’homme. On comprend dès lors que si l’on administre un modèle éducatif issu d’un milieu écologique donné à un autre peuple dont le milieu écologique est plus ou moins éloigné on génère un nouveau peuple qui s’apparente à un OGM. Dans notre cas, ces OGM ou Africains Génétiquement modifiés (AGM) sont des êtres étranges présentant les propriétés suivantes :apatridie, asociabilité, nanisme sociétal, régression mentale et perturbation, obstruction culturelle, insensibilité, strabisme culturel, stérilisation en technicité, insatisfaction, insatiabilité, schizophrénie modérée, problèmes psychologiques, perte d’authenticité et d’originalité, manque d’audace, fanfaron, esprit oiseux, faible consécration, désobéissance, imprévisibilité, déstructuration organique, faiblement solidaire, barbarisme, désacralisation etc. Ils ont de fortes capacités physiques mais sont extrêmement indolents et négligents, ayant une forte aversion au risque, esprits simples mais pleins de malfaisance et d’astuces, de vices, peu inventifs, idolâtres, envieux, aimant la discorde, complexés, manquant de confiance en soi, obséquieux etc. Il sera peut être utile de faire une étude comparative approfondie des comportements des peuples Africains authentiques et des peuples Africains dérives (d’avant et d’après la colonisation), d’une part, et avec d’autres peuples, d’autre part, pour s’apercevoir de l’ampleur du dégât. Les détournements de fonds publics à un niveau inimaginable, des politiques irresponsables, le mercantilisme, la méchanceté pure, des esprits animaux, la prédation, l’insensibilité, le vol, la colère, le mensonge pur, l’égoïsme, manque de maitrise de soi… sont légion en Afrique.
Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) demeurent des monstres écologiques. Tout ce dont la nature a besoin, elle le génère elle-même. Les élites Africaines ne sont pas réellement conscientes de l’éloignement du but, la distance qui nous sépare du développement, ni qu’il est important de la réduire. Ce n’est pas ce qu’elles ont fait mais c’est ce qu’elles n’ont pas fait qui laisse à désirer. Tout cela nécessite la formulation et la mise en œuvre des Programmes Nationaux d’Education Durable (PNED).
Aussi, la Doctrine de l’Education Durable définit-elle notre message et notre objectif ; c’est-à-dire qu’elle fournit à la fois le contenu et la raison de notre Mission.
L’Education Durable est une structure dynamique de processus participatifs emboîtés et efficaces, déstructurant- restructurant, d’évaluation, de recherche& développement, de conférences, de colloques, d’ateliers, de conseils, de coordination, de discours, d’ordonnances, d’itérations entre études et mise en œuvre, de renforcement des capacités, de planification et de production, obéissant aux lois économiques, sociales, et environnementales de la société et, muni d’un mécanisme de régulation efficient dont le but ultime est de sublimer l’homme par une conversion prodigieuse, passant ainsi non de l’état 1 à l’état 2 mais de l’état 1 à l’état 3 où il resplendit parfaitement.
En fait, l’Education durable démarre avec la découverte de l’avantage compétitif de l’étudiant. Cet avantage compétitif porté par les talents ou les dons naturels de l’individu définit sa mission. Dans un second temps, l’étudiant passe par une formation initiale et une affectation au poste pour lequel il est le plus compétitif. Ces deux étapes sont appelées étapes de motivation. Ensuite, tous les étudiants exerçant la même profession forment une classe. A ce stade, nous sommes en présence d’une classe composée dont la motivation est optimale pour une cause donnée. Puis commence l’Education durable proprement dite. Dès lors, l’école et la vie active ne sont plus séparées. C’est une éducation en temps réelle comme dans la vie réelle.
Exemple1 : Considérer le cas de Kofi un étudiant en mécanique Auto. Avec son maître, la veille, ils ont refait un moteur BMW et essaie de le mettre en marche. A trois reprises, le moteur ne démarre pas. Imaginons l’attitude de Kofi le lendemain à son cours Chapitre 3- Refaire un moteur Diesel BMW. Il n’y a pas de meilleures circonstances pour que Kofi puisse acquérir cette connaissance de tout son cœur, de toutes ses forces, de tout son pouvoir et de toute son âme. Toute connaissance acquise de cette manière est inoubliable. Chaque difficulté surmontée réjouit l’apprenant plus que la note de classe ou la réussite à un examen. Les notes sont remplacées par les ventes, les chiffres d’affaires, des augmentations de salaires, des perdiems, des promotions etc. Dans ce cas la note obtenue (une difficulté surmontée) est réelle tandis que la note du modèle d’Education traditionnelle n’est qu’un bon pour un emploi futur hypothétique. La vie entière devient une école sachant que l’étudiant maximise son bonheur en traitant les exercices les plus difficiles, c’est-à-dire les grandes difficultés de son entreprise ou de son emploi. Il n’étudie plus des choses abstraites mais des problèmes réels. Dans ce cas, la connaissance n’est plus seulement théorique. Elle est réelle et l’étudiant y croit. Ainsi donc la conversion de l’apprenant est un élément essentiel de l’Education durable. A l’état 3, tous les hommes sont égaux et solidaires dans le sens des doigts de la main (participation), ont des comportements parfaitement identiques (reproductibilité, appropriabilité ou concurrence pure et parfaite), parfaits (plein emploi ou frontière des possibilités de production ou rendement constant à l’échelle, pérennité, et autonomie financière), égalité des chances où tous les obstacles à l’échange ont disparu. L’égalisation de tous les prix a pour conséquence qu’il n’est plus nécessaire d’acheter des biens ailleurs, d’où l’inutilité des transports, droits de douane, etc. Ce faisant, la société elle-même est viable à tous points de vue (technique, environnement, culture, finance, …).La formulation et la mise en œuvre des PNED dans les pays africains permettront de réaliser l’ordre juste pour un fonctionnement efficace de leur économie.
Il existe dans chaque pays une économie durable distincte tout comme tout être vivant à son milieu écologique propre. Elle se développe naturellement en se nourrissant de ses matières premières si son fonctionnement n’est pas perturbé par des politiques contraires. Ce faisant, on comprend que la principale cause de l’échec de développement en Afrique réside certainement dans les conflits entre les politiques économiques en cours ou passées, d’une part, et l’Education traditionnelle, d’autre part. Le génie inventif des Africains s’est comme par enchantement arrêté. Ils n’ont plus rien inventé depuis la colonisation comme si les pyramides et les Phares d’Egypte, les monuments de Tombouctou, les houes, le coupecoupe, les canons, les arcs, le tissage, les cordonneries, la culture attelée, l’industrie agro-alimentaire etc. leur étaient étrangers.
Qu’est-ce donc que le Développement Durable ou l’Ordre Juste ? Quel est le rôle de l’Education durable ? En quoi L’Education Durable est-elle la clef de voûte du développement? Comment l’Education durable répond-elle aux grandes questions que l’homme se pose ?
• Pourquoi L’Education durable joue-t-elle un si grand rôle dans le processus du Développement Durable?
• Comment dois-je utiliser L’Education durable pour encourager et aider les gens à se rapprocher de la Doctrine du Développement Durable ?
Le témoignage de la Doctrine du Développement Durable est l’objectif central de notre enseignement. La pierre centrale, ou clef de voûte, est habituellement plus grande que les autres pierres et les maintient en place. Lorsque je dis que l’Education durable est la clef de voûte du développement, j’exprime le fait que L’Education durable est ce qui doit maintenir tous les éléments du développement. « L’Education durable est la clef de voûte de notre témoignage de la Doctrine du Développement Durable, qui est elle-même la pierre angulaire de toutes les politiques, programmes et projets de développement. Elle rend un témoignage puissant et clair de l’existence de l’Ordre Juste, de l’équilibre général unique. Il existe des tests scientifiques que L’Education durable contient la plénitude de la Doctrine du Développement Durable. Dans ce Livre de l’Education Durable, nous trouvons la plénitude de la doctrine nécessaire au Bonheur Véritable de l’homme.
• Fondement du témoignage.
De même que l’arche s’écroule si la clef de voûte est enlevée, de même le Développement durable tout entier dépend entièrement du modèle d’Education durable.
Ce Livre de l’Education Durable est notre moyen de conversion le plus puissant. Il enseigne clairement la doctrine du Développement Durable.
Il montre que toute chose obéit à une loi et rien n’a été laissé au hasard dans l’Univers. Qu’il existe un Ordre Juste dans l’Univers et quelle que soit la situation de l’Univers à un moment donné, il existe des forces supérieures qui remettront toutes choses dans leur ordre propre dès qu’un PNED est formulé et exécuté. Toute nation, tout peuple ne peut prospérer qu’en comprenant et maitrisant les lois de la Nature. La Vie elle-même a un but conforme à ces lois et que toute nations maximise son bonheur en se conformant à ce système de choses pré- établi. Il n’existe qu’un seul Ordre Juste, qu’une seule vraie solution à chaque situation. Des lois ont été données au Bonheur, à l’Amour, à l’Intelligence, à la force, au soleil, à la lune aux étoiles, à la terre, à la mer… Les lois sociales sont aussi tangibles et immuables que les lois physiques qui gouvernent l’Univers. Le Développement Durable est l’émanation de ce système de choses. Il existe une Gouvernance unique de l’Univers fondée sur des lois immuables. De cette Gouvernance émane toute la Vérité, laquelle régit tout être vivant se conformant à ses lois.. Malheureusement, beaucoup de gens ont rejeté cette Vérité ; et certains de ceux qui l’ont accepté ont changé des points de doctrine de la Science Véritable de sorte que beaucoup d’autres doctrines plus ou moins erronées coexistent actuellement avec la Vérité qui est unique. Les peuples qui ont eu une part plus importante de cette Vérité se sont développes tant bien que mal. Ces erreurs sont la cause des grands malheurs qui ont frappé la terre de temps en temps et ont atteint leur effet maximum aujourd’hui. Comme le monde obéit a des cycles, tout comme au siècle des lumières, heureusement une nouvelle ère de Paix se profile a l’horizon avec l’avènement ou le rétablissement de la Vérité de toutes choses. Les peuples, les nations et les individus qui seront bien prépares en profiteront tout comme au rétablissement au siècle des lumières, certaines nations ou individus avaient pris de l’avance sur d’autres. Ce rétablissement de la plénitude du Développement Durable sera porte par l’Education Durable nous développons dans sa plénitude dans ce livre.
En enseignant aux gens à comprendre le rétablissement de la doctrine du Développement Durable, ce livre prône l’abandon des mauvaises pratiques de l’Enseignement traditionnel et l’adoption des bonnes pratiques du l’Education Durable. Cela implique qu’il y ait un changement profond des convictions et le désir d’abandonner l’enseignement traditionnel et de protéger la Vie. Cela exige des gens qu’ils s’engagent plus profondément à vivre d’une manière conforme à la doctrine du Développement Durable. L’abandon exige un changement sincère et durable de pensées, de désirs, d’habitudes et d’actions. C’est une expérience positive qui apporte la joie et la paix. Ce livre, en aidant hardiment et avec amour les gens à comprendre ce qu’ils doivent faire pour abandonner ces mauvaises pratiques, en les invitant à prendre des engagements, ce livre peut élever effectivement une voix d’avertissement et d’espérance.
Ce rétablissement de la plénitude du Développement Durable sera porte par l’Education Durable dont les prémisses remontent à l’ère du monothéisme. La Vérité pure sans tache est indispensable au Bonheur de l’homme tout comme la Vérité selon laquelle la terre tourne et tournera toujours autour du soleil en 24h et sur elle-même en 365 jours. D’où la notion de liberté conditionnelle. L’homme doit apprendre la Vérité sous peine d’être continuellement puni par elle. Nous pouvons feindre d’ignorer la Vérité et tenter de frayer notre propre chemin vers le Bonheur, mais de lourdes punitions accompagneront toujours de lourdes erreurs. C’est donc la perfection personnelle et collective qui détermine le Bonheur, le Développement Véritable. Seule l’Education durable produira le genre d’hommes et de femmes capables d’engendrer le développement durable. En effet, la plénitude du Bonheur vient de parla maitrise et de l’application de la Vérité de sorte qu’une connaissance non appliquée n’a presque pas d’utilité pour l’homme. L’Education Durable ou l’Education réelle est un ensemble de processus qui transforment progressivement et profondément la nature et la vie des gens. Son but est d’aider les hommes et les femmes à atteindre leur potentiel en temps réel par un système d’apprentissage dont le fondement est la production immédiate. Environ 70000 étudiants âgés de 17 à 27 ans depuis le début des années 1990 sont exclus du secteur de la production du fait de leurs études universitaires. Cela semble normal, car ils doivent faire des études pour accroitre leurs capacités. De plus un grand nombre de ceux qui finissent leurs études sont au chômage. Il ne peut y avoir meilleur frein au développement d’un pays qu’une telle exclusion. Ce cycle se perpétue depuis des décennies et rien ne semble l’arrêter et peut se poursuivre indéfiniment. Notre modèle d’Education dit EDUCATION DURABLE est de mettre tout le monde au travail dès la première Année d’université. C’est une formation en alternance avec l’entreprise. Si on considère qu’un étudiant en médecine ne sera jamais un médecin tant qu’il n’a pas touché un malade, les étudiants économistes, juristes, comptables, financiers, banquiers, trader, commerçants …. ne deviendront vraiment banquiers, économistes, comptables, gestionnaires …qu’en s’exerçant dans les entreprises de leur spécialisation.
Interdépendance, analyse, apprentissage et ajustement constituent donc l’essence d’un PNED.
Le processus de développement doit être un jeu de complémentarité et d’interdépendances entre les objectifs sociaux, économiques et environnementaux; ce qui suppose une redéfinition des politiques sectorielles cohérentes entre elles, mais des politiques naturelles ou endogènes par opposition aux politiques forgées ou étrangères.
L’Education Durable est l’Education qui maximise la production en tout temps et en tout lieu. Elle est invariable. C’est la meilleure technologie disponible, élément essentiel de la frontière des possibilités de production. Si à chaque éducation correspond un niveau de production quelconque, l’Education Durable engendre la production optimale tant au niveau individuel qu’au niveau général. Quelle est donc cette Education qui engendre la production optimale ? En Économie l’état stationnaire désigne la situation dans laquelle diverses grandeurs ont un taux de croissance constant sinon nul. A ce stade, les marches sont tous en équilibre et l’économie est sur la frontière des possibilités de production laquelle indique les différentes combinaisons de production obtenues lorsque l’économie utilise toutes les ressources disponibles avec la meilleur technologie disponible. Dans notre cas, la meilleure technologie disponible est l’Education Durable. C’est le modèle d’Education qui intégré toute l’information disponible (théorie, principes, vérité, connaissance, techniques, produits…) dans le système éducatif rendant toute prévision auto-réalisatrice. Cela revient à intégrer tout le progrès scientifique et technologique dans le système éducatif. C’est ce décalage entre ce que les enfants veulent faire et ce que propose le système éducatif traditionnel qui est responsable de la démotivation des apprenants actuels dotés de grandes dispositions à apprendre symptômes des sociétés décadentes. Tout le système éducatif doit être reformaté, c’est-à-dire l’adapter à l’état d’esprit des enfants d’aujourd’hui, soit une modernisation adéquate des contenus et cadres de l‘éducation afin de la rendre durable.
Par ailleurs, en septembre 2000, les chefs d’Etat et de gouvernement ont décidé à Monterrey au Mexique la réalisation prioritaire des huit Objectifs du Millénaire pour le Développement : 1) Réduire l’extrême pauvreté et la faim, 2)Assurer l’Education primaire pour tous, 3) Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ; 4) Réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans ; 5) Améliorer la santé maternelle, 6) Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d’autres maladies ; 7) Assurer un environnement durable et 8) Mettre en place un partenariat mondial pour le Développement. Ces objectifs tirés de la doctrine du Développement Humain Durable et proposés par le Programme des Nations Unies pour le Développement, méritent de retenir l’attention de ceux qui sont soucieux de l’avenir de l’Afrique.
En outre, le DSRP a été présenté comme un instrument de réalisation des ODD. Or, une étude attentive indique que les ODD ne sont pas la préoccupation principale du DSRP. Il est vrai que la thèse du développement durable y est développée. Mais, une liste d’interventions ne saurait être un Programme de développement. En effet, en transposant la boutade d’Adam Smith de son célèbre ouvrage « Les causes de la richesse des nations », on peut dire que la maxime de tout fabriquant de voiture est de ne jamais essayer de faire chez lui des matériaux d’inégales dimensions pour une fonction identique. Une voiture ne peut rouler avec des roues géantes et petites et asymétriques à la fois.
Ce qui est sagesse dans la fabrication d’une voiture ne peut être folie dans la conduite d’une économie. Le DSRP est une liste d’actions à mettre en
œuvre tout comme un concessionnaire de voitures pourrait acheter des culbuteurs, des tuyaux d’échappement, des roues, des vilebrequins,… de différentes marques de voiture pour un montage final. Oserait- il les monter dans n’importe quel ordre? Parmi toutes les permutations possibles de pièces sur une voiture, une seule correspondra à l’ordre juste. Aussi longtemps qu’un amas de pièces ne sera jamais une voiture ou que les différents organes d’un corps humain ne formeront pas un homme, les différentes listes d’actions du DSRP ne sauraient être une stratégie.

• Qu’est- ce que l’Education durable ?
L’Education Durable est un ensemble de processus qui transforment progressivement profondément la nature et la vie des gens. Son but est de conduire l’homme au Bonheur Véritable par une conversion profonde et non seulement une production de capital humain ou de facteur de production. L’Education Durable est donc un Programme de Développement Durable. La formulation et la mise en œuvre de l’Education Durable (ED) dans les pays africains permettront de réaliser l’ordre juste pour un fonctionnement efficace de leur économie. L’Education Durable est donc une structure dynamique de processus participatifs emboîtés et efficaces , déstructurant- restructurant, d’évaluation, de Recherche& Développement, de conférences, de colloques, d’ateliers, de conseils, de coordination, de discours, d’ordonnances, d’itérations entre études et mise en œuvre, de renforcement des capacités, de planification et de production, obéissant aux lois économiques, sociales, et environnementales de la société et, muni d’un mécanisme de régulation efficient. Interdépendance, analyse, apprentissage et ajustement constituent donc l’essence d’une Education Durable.
Le processus de développement doit être un jeu de complémentarité et d’interdépendances entre les objectifs sociaux, économiques et environnementaux; ce qui suppose une redéfinition des politiques sectorielles cohérentes entre elles, mais des politiques naturelles ou endogènes par opposition aux politiques forgées ou étrangères.
L’Education Durable est l’Education qui maximise la production en tout temps et en tout lieu. Son contenu devrait être autant que possible immuable, une connaissance parfaite. C’est la meilleure technologie disponible, élément essentiel de la frontière des possibilités de production. Si à chaque éducation correspond un niveau de production quelconque, l’Education Durable engendre la production optimale tant au niveau individuel qu’au niveau général. Quelle est donc cette Education qui engendre la production optimale ? En Économie l’état stationnaire désigne la situation dans laquelle diverses grandeurs ont un taux de croissance constant sinon nul. A ce stade, les marchés sont tous en équilibre et l’économie est sur la frontière des possibilités de production laquelle indique les différentes combinaisons de production obtenues lorsque l’économie utilise toutes les ressources avec la meilleure technologie disponible. Dans notre cas, la meilleure technologie disponible est l’Education Durable. C’est le modèle d’Education qui intégré toute l’information disponible (théorie, principes, vérité, connaissance, techniques, produits…) dans le système éducatif rendant toute prévision auto-réalisatrice. Cela revient à intégrer tout le progrès scientifique et technologique dans le système éducatif. C’est ce décalage entre ce que la génération actuelle souhaiterait étudier et ce que propose le système éducatif traditionnel qui est responsable de la démotivation des apprenants dotés pourtant de grandes dispositions à apprendre. Cette situation se présente comme des symptômes des sociétés décadentes. Tout le système éducatif doit être reformaté, c’est-à-dire s’adapter à l’état d’esprit des enfants d’aujourd’hui, soit une modernisation adéquate de cadres de ‘éducation afin de la rendre durable.

Message du Président de
American University of Africa

Log In

AIA en video

Actualité de AIA